art-artplastique-oeuvre-photographie-analyse-historiedelart-magazine-

Série 6

Share Button

La ligne et le pigment

A l’instar d’un musée, d’une galerie ou d’un théâtre, DECOnnexion design se lance à la recherche de pépites artistiques et vous les partage. En résumé : 3 œuvres – 3 artistes – Des connexions ! Chaque article sera l’occasion de pousser un peu plus loin notre perception visuelle, d’affûter nos regards, d’aiguiser nos sens.

3 artistes 3 œuvres, une étude croisée éclairant des connexions et révélant un codex à émotions.

art-artplastique-oeuvre-photographie-analyse-historiedelart-magazine-

Série 6

Cyril Power, The Eight, 1930, linogravure

Justin Mortimer, Untitled – Cleaners, 2010, huile sur toile, 185x226cm

Edward Burtynsky, Rock of Ages#4, 1991, photographie

 

En juin, DECOnnexion livre une chronique de la ligne et le pigment, tournée vers les bouleversements sociétaux et écologiques. A travers les regards de Cyril Power (1872-1951), Edward Burtynsky (1955 – ) et Justin Mortimer (1970 – ), ce travail de croisements détachera les formes et visions des changements liés aux évolutions économiques et technologiques.

Du promotionnel …

En 1930, Cyril Power est invité par le métro londonien, alors en pleine restructuration, à réaliser une série d’affiches vantant les évènements sportifs rapidement accessibles par ce moyen de transport. Dans the Eight, l’artiste choisit de représenter une équipe d’aviron en pleine course sur la Tamise. La composition géométrique, toute en diagonales, soulignant le mouvement coordonné des sportifs, est à rapprocher d’un roseau ou des feuilles d’une plante. L’idée de vitesse est soulignée par les diagonales jaunes représentant les flots brisés par l’avancée de l’embarcation. La palette délicate et chaude, l’esthétique art déco du motif en filigrane rappellent le but promotionnel de l’affiche : un message porteur d’avenir positif et de loisirs dans une Angleterre pourtant en proie à une crise financière liée au crash boursier de 1929.

à l’engagement environnemental.

Edward Burtynsky est un photographe canadien révolté par les dérives et les impacts de l’homme sur les paysages du monde, conséquences de l’exploitation des ressources. À travers ses œuvres, il présente des endroits souvent inconnus, détruits par les civilisations mais « avec une beauté nouvelle qui n’est plus naturelle ». Pour la série Rock of Ages, il s’intéresse à une carrière de pierres, abandonnée dans le Vermont (USA). Les lignes de forces y sont très marquées, appuyant un parti-pris graphique que l’on retrouve régulièrement dans son travail. Dans #4, les orientations, les diagonales autour d’une ligne principale rappellent la composition géométrique de The Eight. Les traces laissées par l’exploitation minière, les coulures de sédiments jaunes et noires évoquent le sang de la terre après le passage de l’homme.

Ces préoccupations sociétales sont portées à leur paroxysme dans les différents travaux de Justin Mortimer. Ce peintre anglais questionne les relations entre beauté et horreur, matière et contenu, photoréalisme et nouvelle figuration. Ces œuvres, assemblages de diverses images, souvent dérangeantes, explorent un monde violent, cynique, barbare où « l’autre » peut être « nous ». Les personnages de la série Cleaners portent tous une sorte de protection anti-radiation, indispensable pour évoluer dans un environnement post apocalyptique, résultat d’une attaque chimique ou nucléaire ? La nature y est représentée déchainée, l’ensemble de la composition bascule dans le sombre, seules les taches jaunes des combinaisons se détachent. Avec des scénarii catastrophes, Justin Mortimer dénonce les dérives humaines et ses impacts sur notre environnement.

 

L’évolution dans son sens large est un thème régulièrement traité chez les artistes. Artistiquement protéiformes, ces questionnements liés à notre impact terrestre, à notre croissance, à nos traces brossent une palette large d’émotions et de sentiments : d’un support porteur d’un message d’avenir, à celui, plus sombre, de nos conséquences.

Et ce ne sont pas les quelques touches de jaune, couleur solaire et pourtant lumineuse, qui éclaireront nos pas. La prise de conscience n’attendra pas, remettons le vert sur terre… Maintenant.

 

A.R. Pour DECOnnexion

art-artplastique-oeuvre-photographie-analyse-historiedelart-magazine-
Edward Burtynsky, Rock of Ages#4, 1991, photographie

 

Justin Mortimer, Untitled – Cleaners, 2010, huile sur toile, 185x226cm
Cyril Power, The Eight, 1930, linogravure

 

Share Button